Fermer

Red Touch’ : mode d’emploi

Vous souhaitez créer un projet d’action solidaire ?
Rien de plus simple !

1
J’ai une idée et je créé un projet sur la plateforme
2
La Croix-Rouge me met en lien avec une structure locale de l’association qui valide mon projet
3
La Croix-Rouge m’accompagne dans la conception de mon projet : via un soutien méthodologique et financier
4
Je réalise mon projet avec le soutien de la structure locale, des bénévoles CRF et de tous ceux qui veulent participer à mon projet
5
Je fais mon bilan et valorise mon action en proposant à d’autres d’en faire autant !
Découvrez nos projets Red Touch'
Solidarité
Grand public 13-99 ans
Projet finalisé

Description du projet

  • Lieu de l'action : Commune de Dembéni
  • Porté par : DELEGATION TERRITORIALE DE MAYOTTE - 976 Mayotte
  • Dates : Du 01-01-21 au 31-03-21
Rappel très synthétique du projet si l’action est rattachée à un projet. Lors des enquêtes sociales d' aide alimentaire qui se sont déroulées au mois de mai pendant le confinement . Les éducateurs de la prévention spécialisée et les bénévoles ont rencontré plusieurs familles se questionnant sur la scolarisation de leurs enfants . En effet, la majorité des jeunes de 3 à 16 ans demeurant dans la commune de Dembéni rencontre énormément des difficultés au droit d'accès à la scolarisation . Cette problématique se justifie peut-être par manque de places dans les établissements, ou par manque d' infrastructures (politique). Scolariser les enfants à partir de trois ans est désormais une obligation en France. Mais à Mayotte, jeune département qui connaît une démographie galopante, le défi est colossal et impossible à relever pour l'instant, en raison du manque de salles de classe mais aussi d’infrastructure adapté. Selon les chiffres communiqués par le vice-rectorat de Mayotte, seulement 40 % des enfants âgés de 3 ans étaient inscrits à l'école pour l'année 2018-2019, contre 98 % sur le reste du territoire national. Et depuis le 23 août, date de la rentrée scolaire pour les 86.000 élèves dans ce département de l'océan Indien de 256.000 habitants, la situation est toujours aussi compliquée. Le ministre de l'Éducation nationale a reconnu mercredi sur France Inter qu'il faudrait du temps pour scolariser tout le monde dans un territoire qui enregistre plus de 9.000 naissances par an (soit une classe de 25 élèves par jour). Étant partenaire avec l’association Wema Watrou depuis 2018, la structure rencontre actuellement une saturation des places sur leurs ateliers de soutien scolaire. De ce fait, l’équipe de la prévention spécialisée et les bénévoles se sont donnés comme directive d’accompagner les jeunes de 3 – 16 ans. Le projet se fera en plusieurs ateliers : l’aménagement du local de Tsararano, le soutien scolaire , l’animation, Ideas Box ….